Selon certaines personnes, la culture biologique et également les produits alimentaires biologiques doivent être considérés comme conventionnels puisque l’homme a produit de la nourriture d’une manière biologique depuis des siècles.

De nos jours, l’écologie est à la base de la culture biologique définie par des procédures écologiques et proactives qui visent à maintenir et à améliorer la fertilité des sols, à éviter leur érosion et à promouvoir et renforcer la biodiversité. Le but est également de limiter les risques de santé pour l’homme et les animaux et d’assurer la conservation des ressources naturelles.

Les produits biologiques ne sont donc pas uniquement équivalents aux produits sur lesquels on ne trouve pas de résidus de pesticides, mais, sont en effet le résultat d’une conception de culture spécifique.  

Législation

Bien que l’Union européenne élabore une législation formelle pour la culture biologique,  elle n’est, jusqu’à ce jour, pas encore officielle. Pourtant, différents pays européens appliquent les mêmes règles pour les produits biologiques.

Lire plus

Analyses

Pour les produits biologiques, Primoris propose différentes méthodes très bien adaptées et pour lesquelles les limites de communication des substances actives sont en adéquation avec les règles de la production biologique. 

Lire plus

Certifié par

Spécifiquement pour les analyses de résidus sur les cultures bio, Primoris est certifié par BNN (Bundesverband Naturkost Naturwaren) et BIOKAP.

Lire plus

Services

 

Êtes-vous un acteur sur le marché bio et êtes-vous intéressé dans nos services ? Contactez-nous !

Lire plus

 

Newsletter highlight

2 webinaires en juin à ne pas manquer !

Après le succès de nos webinaires en 2020, nous organisons au mois de juin deux nouveaux webinaires pour lesquels vous recevrez une invitation par mail.

Lire plus d’articles

Flash news

Une technologie de pointe pour une fiabilité optimale et un abaissement des limites de communication

L’utilisation d’une technologie de pointe est une nécessité absolue pour nous, laboratoire, afin de vous offrir la plus grande fiabilité en termes de résultats analytiques, de rapidité et de service. Grâce à des efforts quotidiens et à l’utilisation des technologies les plus modernes, le 18 juin, nous vous proposerons la quantification de nouvelles matières actives dans nos méthodes multi-résidus. De plus, la limite de communication d’un certain nombre de composés sera abaissée.

Lancement de nouvelles méthodes multi-résidus avec un nombre maximal de composés testés à la limite de communication la plus basse possible

La recherche et le développement forment une importante partie des activités de Primoris. La sécurité alimentaire et la gestion maximale des risques sont au cœur de l’attention à l’heure actuelle ; et les analyses de résidus de pesticides jouent de ce fait un rôle de plus en plus important. 
Nous nous basons sur les évolutions des exigences du marché et de la législation pour travailler sur les développements à venir. Nous avons également été très sollicités par nos clients pour l’obtention de limites de communication de plus en plus basses.

Extension de nos méthodes multi-résidus par LC-MS/MS

Le lundi 1 mars, nous augmenterons de façon conséquente le scope de nos méthodes multi-résidus par LC-MSMS. Grâce à cette extension, nous renforcerons la sécurité de nos analyses vis-à-vis des législations et des directives actuelles sur la sécurité alimentaire et nous vous offrirons des méthodes analytiques encore plus adaptées aux demandes du marché et de vos produits.